Quels sont les 5 facteurs favorisant le désengagement au travail?

Facteurs favorisant le désengagement au travail

Si le mot « engagement » est sur toutes les lèvres, le mot « désengagement » déstabilise. Si la personne ou l’équipe désengagées sont facilement pointées du doigt, une chose est certaine, elles dérangent. Mais alors, comment susciter l’engagement chez elles? Et surtout, comment créer une culture d’équipe favorable à l’épanouissement et à l’engagement au travail?

Facteurs favorisant le désengagement au travail

L’article de Kevin Kruse pour Forbes intitulé « New Survey Shows 5 Employee Engagement Disconnects » fait état de la prédiction de l’économiste Andrew Chamberlain pour la prochaine décennie : la culture d’entreprise sera au cœur des préoccupations des dirigeants. Ceci veut donc dire que les gestionnaires devront donner priorité non pas à la performance, mais plutôt à l’engagement et à l’épanouissement des employés. Voici donc, selon M. Kruse, les 5 facteurs à surveiller qui favorisent le désengagement des employés.

1. L’épuisement professionnel

Selon le rapport 2020 Employee Trends d’Emplify, cité dans l’article, plus de 50 % des 1 000 employés sondés souffrent d’épuisement au travail. Ce stress chronique mal géré est bien réel. Il joue sur la performance, mais aussi sur l’engagement individuel et collectif. Plus encore, l’épuisement professionnel peut grandement hypothéquer, et je peux en témoigner, la santé physique d’une personne. Et n’allez pas croire qu’une salle de repos ou de gym soit la solution!

Il faut aussi savoir que l’épuisement professionnel va aussi de pair avec :

  • Le manque d’autonomie
  • Du manque de clarté quant à ce qui est attendu d’eux
  • Le manque de repos, de déconnexion ou carrément de sommeil

2. Le passage d’un rôle administratif à stratégique pour les RH

Nos experts RH font partie des personnes les plus touchés présentement par le virage en cours. Tandis que le bassin d’employés qualifiés s’assèche, ceux qui s’y abreuvent rêvent à d’autres choses. La stratégie doit l’emporter sur la paperasse. Or, le tonus stratégique ne se développe pas en criant ciseaux. À ce titre, les livres portant sur la gestion du changement comme Qui a piqué mon fromage? ou encore Ping, une grenouille à la recherche d’un nouvel étang ne pourraient être plus actuels. Ils démontrent à quel point le changement apporte son lot de défis. Ainsi, plus que jamais, les experts RH doivent être invités à participer aux discussions managériales et stratégiques.

3. Le contrôle versus le coaching

Que dire de plus! Je vous entends me dire que vous êtes un bon, voire un excellent coach pour votre équipe. Bravo! Mais qu’en est-il pour les autres gestionnaires de l’entreprise? Et êtes-vous un excellent coach en toute circonstance? Quelle est votre moyenne au bâton? Ce que je constate sur le terrain, c’est qu’il est difficile d’être un bon coach tout le temps! Pourtant, c’est à travers cet accompagnement qu’un employé peut réellement s’épanouir au travail.

4. L’exploitation mitigée de vos ambassadeurs à l’interne

Les astres sont pourtant alignés pour permettre à vos employés d’agir comme de fiers ambassadeurs de la marque employeur. Et pourtant, cette richesse demeure souvent inexploitée. Pourquoi? Rien n’est parfait et même si votre entreprise, comme toutes les autres, est une œuvre en constante évolution, n’attendez pas d’être au sommet de votre art. Impliquez vos ambassadeurs dès maintenant!

5. Peu de données quant à l’engagement

Le dernier facteur de désengagement des employés, selon M. Kruse et le rapport d’Emplify, gravite autour du manque de données permettant de mesurer de manière concrète le niveau d’engagement des employés en entreprise. Or, tous s’entendent pour dire que certaines équipes semblent plus engagées que d’autres. Mais c’est basé sur quoi? Un fait demeure, l’engagement repose sur l’engagement des gestionnaires, mais aussi de la haute direction, envers ses employés. Demandez-vous, qui sont les personnes les plus engagées dans votre équipe, et pourquoi? Inversement, qui sont celles qui sont le moins engagées, et pourquoi? Ces questions devraient vous inciter à l’action.

Voyez-vous, au cœur de la culture d’entreprise, il y a les personnes. Sans elles, pas d’entreprise! Sur ce, je vous invite à participer à mon prochain Midi Coaching dont le thème a pour titre Comment créer un environnement de travail collaboratif?

JE M’INSCRIS

Parlez-moi de vos défis par courriel, sur cette page, LinkedIn ou Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *